Marc Daniel

 

 

 

Professeur de chant

 

©Anja Maiwald
Marc Daniel ©Anja Maiwald

Marc Daniel effectue sa formation musicale au Conservatoire à Rayonnement Régionale de Grenoble, tout d’abord en chant dans la classe de Cécile Fournier, puis en musiques actuelles amplifiées sous la coordination de Frédéric Coppola. Il obtient en 2011 son Diplôme d’Études Musicales en musiques actuelles amplifiées.

 

Au cours de ses études, il a eu l’occasion de travailler avec les chefs Marc Minkowski, Mirella Giardelli, Christophe Grapperon, les metteurs en scène Laurent Pelly, Philippe Sire, et les musiciens Éric Capone, François Raulin, Philippe Soriano.

 

Auteur-compositeur-interprète, il a participé au groupe vocal a capella Melocotón, et plus récemment au groupe rock Marckhös, construit autour de son univers et de ses compositions. Son dernier projet musical, On Mars, voit le jour en 2017 avec la sortie d’un E.P. 5-titres et une série de concert en Rhône-Alpes.

 

Également comédien, on a notamment pu le voir dans « Gala, une histoire de Cabaret » de Jérémy Marchand (Compagnie de l’Atelier), ainsi que dans « Pour un empire » de Stéphane Müh (Compagnie Théâtrale Müh).

 

Il est de plus actif dans le théâtre musical. Il a notamment conçu et mis en scène, en collaboration avec les Bibliothèques de Grenoble, « Je voudrais pas crever », autour de Boris Vian, « Destination vide » sur le thème de la science-fiction, ainsi que le spectacle-bestiaire « Des animaux et leurs hommes ». En 2015, il rencontre l’association Piment-Scène en jouant Bernardo dans « West Side Little Story », adaptation de l’œuvre de Bernstein par la Pimenterie.

 

Pédagogue de la voix, il enseigne le chant en école de musique dans l’agglomération grenobloise. Il s’occupe également de la formation de choristes au travers de stages et du suivi vocal de chœurs amateurs. Il mène son activité d’enseignant et d’éducateur musical auprès de publics divers : publics scolaires, publics dits « empêchés », choristes amateurs, chanteurs en voie de professionnalisation.